Derniers sujets
» Hey ! Vlà ti pas que y'a des survivants
Mar 28 Juil - 12:58 par psiD

» Le carnet d'entrainement
Ven 23 Jan - 10:12 par subzro

» nolimitmen le retour du fofo
Ven 19 Sep - 18:02 par maudio974

» cake proteine..
Mer 14 Mai - 21:06 par josepec

» la whey protéine
Mer 14 Mai - 20:51 par josepec

» La Prise de Masse Musculaire
Sam 22 Mar - 20:33 par francky57

» COMMENT CONCILIER... MUSCULATION-AGE ET DIABÈTE 2
Mer 9 Oct - 18:45 par ego

» livre sur la musculation
Jeu 29 Aoû - 10:24 par Papikiko

» complement BCAA
Jeu 29 Aoû - 9:32 par Noar


LES PROTEINES DANS LE MAINTIEN DE LA MASSE MAIGRE AU FIL DU TEMPS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LES PROTEINES DANS LE MAINTIEN DE LA MASSE MAIGRE AU FIL DU TEMPS

Message par Noar le Jeu 14 Mar - 19:00

Ébauche d’un article du CERIN (Centre d’Étude, de Recherche et d’Informations Nutritionnelles) .

Le CERIN, réalise bon nombres d’études visant à faire face aux différentes problématiques en termes de santé et de nutrition qui sévissent la population actuelle. En l’occurrence, cet article pose le problème du nombre de séniors qui va fortement augmenter dans les prochaines années. Hors qui dit vieillesse, dit aussi problèmes de santé et diminution des capacités cognitivo-physique. Ce dernier état est la résultante de la sarcopénie (diminution de la masse musculaire) qui arrive avec l’âge et génère un état de fragilité générale. Il est donc capital de préserver nos tissus musculaires le plus longtemps possible pour garder un état de bonne santé et d’indépendance.


LES PROTEINES MUSCULAIRES

Leur quantité détermine directement la taille du tissus musculaire et sont soumises en permanence à des processus anabolique et catalytique (« bilan azoté »). C’est donc en fonction de cette balance que la taille du tissu va varier.
Cette balance fluctue tout au long de la journée et résulte de l’influence de différents facteurs dont le plus important est celui de la prise alimentaire. Durant cette période, l’organisme stock les nutriments pour pallier les périodes de jeunes.
Cependant, au fil du temps, il est aujourd’hui établit que l’effet anaboliques du repas se détériore petit à petit au cours du vieillissement en même temps que son effet stimulateur sur la synthèse protéique (Mosoni & al 1993). Progressivement, un phénomène de « résistance anabolique au repas » s’installe et ne permet plus le maintien de la masse musculaire à jeun, qui va progressivement diminuée.
Les principaux facteurs anaboliques associés à la prise alimentaire sont l’insuline et les acides aminés (constituants des protéines). Ainsi, l’AFSSA à réévalué les apports protéiques de 0.83g/kg/j à 1-1.2g/kg/j ce qui infirme l’idée de manger moins de viande lorsque l’on vieillit ! bien au contraire en fait, mais c’est une chose très souvent problématique pour cette catégorie de la population souvent frappé de problèmes bucco-dentaire et de perte d’appétit en plus de diverse maladies (qui accentue le catabolisme protidique ce qui affaiblit encore plus l’organisme etc…)


STRATEGIES NUTRITIONNELLES BASEES SUR LES PROTEINES ET LEURS ACIDES AMINES

Malgré le fait que l’activité physique reste le meilleur moyen de prévention contre la perte musculaire, nous ne pouvons y échapper. Il faut donc s’intéresser à une stratégie nutritionnelle basée notamment sur l’apport d’acides aminés et de protéines alimentaires (Dardevet et al 2013).
En effet, on s’est aperçus qu’à concentration postprandiale identique, les acides aminés n’ont plus d’effet régulateur sur la protéosynthèse/lyse musculaire en vieillissant.
On s’est donc intéressé aux meilleurs moments / fréquences d’apport en protéines et acides aminés afin de maintenir / stimulé la synthèse protéique ;
En concentrant l’apport protéique sur un ou deux repas provoque une arrivée massive des AA (acides aminés) dans le sang. On obtient alors une forte stimulation du catabolisme oxydatif de ces AA et une stimulation significative mais transitoire de la synthèse protéique (Boirie et al. 1997).
Toutefois avec le vieillissement, cette sensibilité est susceptible de décroitre et on constate une augmentation de la concentration plasmatique en AA plus marquée pour avoir une stimulation de la synthèse protéique semblable.
À titre d’exemple, il a été montré que le gain de masse maigre était significativement supérieur chez des femmes âgées consommant 3 repas /j avec 80% des protéines apportées sur le repas du midi[/b] ; par rapport à des femmes consommant 4 repas iso protéiques /j (Arnal et al 1999).
-Ceci était en liaison avec des taux de synthèse protéique corporel mesuré sur 24h chez les femmes âgées par rapport aux femmes âgées nourries avec le régime étalé-.
-De plus, l’effet de ces différents types de régimes à également été étudié chez le rat (Arnal et al 1999). Le régime de charge permettait de retrouver une stimulation normale de la synthèse protéique du foie après le repas.
-Son efficacité a aussi été montrée sur des personnes âgées dénutries


[b]PROTEINES A DIGESTION RAPIDE


On s’est aperçu que la vitesse de digestion des protéines fluctuait en fonction de son degré d’hydrolyse. Ainsi, comme on pourrait logiquement le penser, les protéines fortement hydrolysées riches en petit peptides d’acides aminés, sera plus vite assimilée qu’une protéine peut hydrolysée à longues chaines polypeptidiques.
Cela à permit de mettre en évidence des protéines natives plus digestes que d’autre comme on peut le constater sur les protéines laitières ; la fraction soluble « lactoserum » et celle insoluble « caséine » présente des vitesses de digestion extrême l’une de l’autre. Après ingestion des protéines du lactosérum, les AA apparaissent rapidement en forte concentration dans le plasma contrairement aux caséines qui toutefois permet de maintenir les concentrations en AA au-dessus des valeurs normale sur de longues périodes postprandiales (+ de 6h)
Suite à un test pour comparer l’efficacité de ces 2 types de protéines pour pallier à la perte de sensibilité du muscle squelettique aux AA au cours du vieillissement, on s’est aperçu que -déjà chez le sujet sain- les protéines rapides stimulent la synthèse protéique après le repas alors que la caséine reste presque sans effet (Boirie et al 1997).
Cet effet des protéines rapides a été plus spécifiquement étudier sur la musculature du rat âgé (Rieu et al 2007) montrant ainsi que ces protéines sont en effet plus efficaces pour restaurer l’effet du repas sur la synthèse protéique.
Ainsi les protéines rapides s’avèrent donc être des éléments de choix dans une stratégie nutritionnelle visant à réduire ou ralentir le catabolisme protéique lié au vieillissement si toutefois la protéine respectait une composition en certains AA qui seraient plus rapidement digérée (Rieu et al 2007)

Voir prochain article sur la LEUCINE !


Dernière édition par Noar le Jeu 14 Mar - 20:24, édité 1 fois
avatar
Noar
Moderateur
Moderateur

Messages : 212
Date d'inscription : 11/02/2013
Age : 28
Localisation : 95320 saint leu la forêt

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES PROTEINES DANS LE MAINTIEN DE LA MASSE MAIGRE AU FIL DU TEMPS

Message par fightmma le Jeu 14 Mar - 19:35

merci noar un bon rappel
avatar
fightmma
Admin
Admin

Messages : 330
Date d'inscription : 10/02/2013
Age : 29
Localisation : Le Mans

http://nolimitmen.superforum.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES PROTEINES DANS LE MAINTIEN DE LA MASSE MAIGRE AU FIL DU TEMPS

Message par Max83 le Jeu 14 Mar - 20:14

Merciiiiii Smile
avatar
Max83
Membre
Membre

Messages : 60
Date d'inscription : 10/02/2013
Age : 32
Localisation : SUD

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES PROTEINES DANS LE MAINTIEN DE LA MASSE MAIGRE AU FIL DU TEMPS

Message par Noar le Jeu 14 Mar - 20:49

fightmma a écrit:merci noar un bon rappel

Ce n'est pas qu'un rappel puisque des études plus récentes sont utilisées et permettent notament de s'apercevoir de l'impacte de peu de repas protéiques VS plein de collations, brisant ainsi le mythe des prot toutes les 2-3h.
Je pense que tout reste logique avec notre organisme, apres une seance ou les muscles sont tromatisés, c'est le moment d'envoyer la sauce, et pas de faire des jiquelettes toutes les 2-3h. Notre tractus digestif est costaud et ce n'est pas pour rien si il l'est.

Comme on dit si bien "apres l'effort, le réconfort" et j'ajouterai même "immédiatement apres l'éffort". Ce qui compte c'est de profité au maximum de la fenetre anabolique créée en post-training (mais apres ce sont mes déductions propres faites a partir de nombreuses lectures et de logique personnelle, donc je suis tout à fait récéptif au théories opposées, néanmoins, fondées)
cheers
avatar
Noar
Moderateur
Moderateur

Messages : 212
Date d'inscription : 11/02/2013
Age : 28
Localisation : 95320 saint leu la forêt

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES PROTEINES DANS LE MAINTIEN DE LA MASSE MAIGRE AU FIL DU TEMPS

Message par fightmma le Ven 15 Mar - 22:14

Wink
avatar
fightmma
Admin
Admin

Messages : 330
Date d'inscription : 10/02/2013
Age : 29
Localisation : Le Mans

http://nolimitmen.superforum.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES PROTEINES DANS LE MAINTIEN DE LA MASSE MAIGRE AU FIL DU TEMPS

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum